A propos de " Chroniques d’un avatar J’ai toujours pensé que les artistes nous aidaient à donner du sens à des phénomènes qui pour les chercheurs sont souvent abordés du côté non fictionnel. En tant que psychanalyste, la narration et la fiction m’apprennent plus que les résultats scientifiques .”

Michael Stora — Psychologue — Psychanalyste — expert dans les mondes numériques — Université de Paris 8

OMNS

Son site : Cliquer sur le lien 


« La réalité, c'est ce qui refuse de disparaître quand on cesse d'y croire »     ....  (Philip K.Dick)

                                                                                             

 

     Il existe un passage entre réel et virtuel qu’empruntent des millions de joueurs. Leur quête, manipuler des personnages. Guerriers inoffensifs, leur vérité se joue d’imaginaire. Coralie a traversé ce passage des centaines de fois. Chaque expérience était plus intense que la précédente. Le temps passé là-bas la rendait plus forte. L’autre « elle » lui était supérieure, capable de tout. Mais un jour, la porte est restée ouverte, inversant le processus. Une tueuse a emprunté le passage dans l’autre sens pour s’emparer d’elle. Engluée dans les débris d’un virtuel trop réel, elle ne savait plus qui elle était. Pour débusquer l’autre, elle doit retrouver la trouée. Il est vital de la renvoyer d’où elle vient. L’aiderez-vous à retrouver le passage ? L'accompagnerez-vous ?

 
 

Un extrait

     Elle descend les 17 marches, plus silencieuse qu’une ombre. Aucune planche ne grince. Elle glisse, feutrée dans le couloir, pousse la porte de la cuisine. Carole, qui en premier l’aperçoit, semble horrifiée.  Alerté, il se retourne. Elle est là !  Son regard est dur, froid, implacable. Un regard sans haine, simplement déterminé. Pas d’émotion, pas de mouvement oculaire. L’œil d’un prédateur qui cible sa proie.  Il y a ce grand bruit. Un bang ou un boum ! Quelque chose comme ça ! L’impression que sa tête explose, que son corps s’embrase, puis plus rien. Une balle a fracturé son épaule. Une autre, en effleurant son cuir chevelu, l'a assommé.  Entracte dans le noir...  Mémoire de cirage.

     Lorsqu’il reprend conscience, la maison est silencieuse. La nuit est tombée.Il est étendu dans la cuisine, le revolver dans l’une de ses mains. Carole est couchée sur le carrelage, près de lui, elle ne bouge pas, mais respire encore…

     Douleur !  Un groupe d'heavy métal explose sa tête ! Ça cogne sec ! Trop de décibels !  Où est ce foutu téléphone ? Comme d’habitude, il ne repose pas sur sa base. Il est sans doute là-haut, dans l’un des salons ou peut-être dans la salle à manger ! Il n’a pas la force de chercher ! Trop fatigué ! Envie de dormir !  Carole ! Pourquoi cette manie de ne jamais remettre le combiné à sa place !

Ding ! Dong !

     Voilà qu’il entend des cloches maintenant ! Celles du paradis ou celles de l’enfer ? Saint Pierre ou Lucifer ? On se calme ! Ce tintamarre n’a rien à voir. C’est simplement le carillon de la porte d’entrée ! Quelqu’un est là, tout prêt ! Un visiteur, un ami, un élève, qu’importe ! Il arrive à point nommé ! Ellis tente de crier. « Aidez-moi ! » Sa voix ne sort pas.  Combien de fois a-t-elle tiré ? Deux, trois fois ? Il a dû prendre une balle dans le bras ou dans l’épaule. Il ne parvient pas à localiser la douleur. Les secondes martèlent sa blessure.  Une silhouette se penche sur lui, un visage ami, inquiet. Dans un souffle il tente d’expliquer.

« Elle nous a tiré dessus ! »

« Qui ? Qui vous a tiré dessus ? »

     Pas le temps de préciser. Ça tourne. Trop vite ! Les galaxies défilent ! Les neurones partent en vrille. De l’infiniment grand à l’infiniment petit ! Il tombe. Le vide.

Le rien des nuits d’hiver.


 
 

Historique de "Chroniques..."

Cliquer sur la fiche spectacle  

 

     Fait divers aux États  Unis. Un homme confisque à son garçon de 16 ans le CD d’installation d’un jeu de guerre en ligne. L’adolescent, pris d’une colère froide, s’empare de l’arme de son père rangée dans un tiroir puis abat ses parents. Après avoir tenté de maquiller son acte en crime passionnel commis par son père, il prend la fuite. Reconnu responsable de ses actes, il est jugé pour homicide volontaire. Son  âge lui permet d’échapper à la peine de mort encore appliquée dans cet État. Cette affaire soulève de nombreux débats. Les avocats du jeune homme remettent en cause les conclusions apportées d' experts. Un certain nombre de psychiatres finissent par reconnaître la possibilité d'un  dédoublement de personnalité. 


     En 2009, en collaboration avec La compagnie "Effet-ACT", je décide d'adapter  cette histoire pour le théâtre, en modifiant  le nom du jeu que je rebaptise « Life-Tower.com. Le garçon deviendra une adolescente surdouée mais un peu dérangée : Coralie sera le personnage principal du spectacle à venir.

     C’est en 2010 que pour la première fois Coralie, apparaît, non pas sur une scène, mais sur grand écran. Elle est interprétée dans le film par Marie. Pour ce spectacle, intitulé lors de sa création « Life-Tower.com", je choisis de marier jeux de scène et vidéos. (Cliquer sur la vidéo) 

Life-Tower.com

Les spectateurs en s’immergeant dans le jeu, ont la possibilité de vivre « En direct » et en images les aventures de Coralie et de son avatar, la chasseuse d’interception « Sarah of Nine ». En parallèle du film, je propose la reconstitution d’un procès avec notamment le témoignage des principaux personnages impliqués dans l’affaire. (A l’exception faite de Coralie qui n’est jamais physiquement sur scène) Le public juge et propose un verdict en fin de séance.

     En 2013, nouvelle donne. Le spectacle change de titre. Il devient « Le passage ». Coralie, interprétée par Caroline, investit la  scène, devenant ainsi la clé de voute du spectacle.

     L'histoire : Aujourd'hui adulte et récemment libérée  du centre médical psychiatrique dans lequel elle était internée depuis son arrestation,  Coralie, 21 ans,  vient raconter au public sa dramatique  expérience. Elle est accompagnée  de  deux comédiens dont l’un d’eux se trouve être l’art-thérapeute, qui a porté le projet.  Les vidéos des  parties qu'elle a joué sur "Life-Tower" seront visionnées par le public et commentées. (Cliquer sur la vidéo) 

Le passage

Le spectacle est une « intox ». Aux yeux des spectateurs, la comédienne est la véritable Coralie. Le film a bien sûr été entièrement remanié, de nouvelles scènes ont été tournées. En complément des vidéos, le spectacle propose un certain nombre de reconstitutions jouées par les trois comédiens, lors desquelles les parents de Coralie interviennent. Le public peut échanger avec l’ensemble des personnages.

     La première de cette nouvelle mouture est présentée devant un parterre de professionnels soignants qui  se laisseront « piéger » par l’intox. La fiction ne sera dévoilée qu’en fin de séance.

     2017 : Je me lance dans l’adaptation romanesque du spectacle. Je portais depuis longtemps déjà ce projet. Le récit sera un thriller psychologique. Il proposera entre  autres la découverte du centre médical psychiatrique (dont j’ai changé le nom, mais au sein duquel j’ai eu l’occasion d’intervenir) et de certains de ses pensionnaire.  Le roman aura pour titre : Chroniques d’un avatar. La guerrière galactique, double virtuel de Coralie, change de nom, elle devient Asuna of Nine. (Pseudo inspiré d'une héroïne de manga) 

 
 
 
 
 
 



 
 

Cliquer sur l'article


Vous pouvez commander un exemplaire de "Chroniques d'un avatar" soit en cliquant sur l'un des liens ci-dessus, soit en renseignant le formulaire de contact ci-dessous. Pour cette deuxième option, je vous adresserai par voie postale un exemplaire dédicacé.

Tarif : 12.50 € (+ frais de port : 4,20 €) -

Cliquez sur l'image PayPal

 

Ce qu'ils en disent ! 


 

Les chroniques de Poljack 

 
 

Les chroniques de "Petite plume" 

 

Les chroniques de "Bouquinovores".